Quand faut-il remplacer le siège auto par un rehausseur ?

Nous le savons tous, il est obligatoire de porter les ceintures de sécurité lorsqu’on monte en voiture. Que vous soyez placé sur le siège arrière ou celui avant, la loi exige que tous les passagers de la voiture portent une ceinture de sécurité. Pour les enfants, un système a été spécialement conçu pour ce faire. Il s’agit notamment d’un dispositif qui a été étudié spécialement suivant la morphologie et l’âge de l’enfant.

Mais lorsque bébé commence à grandir, les choses se corsent. Les parents commencent alors à se demander s’il faut ou non passer au rehausseur. Nous avons décidé de lister pour vous les bons gestes et la bonne méthode à adopter pour ce faire.

Que dit la loi ?

Si vous devez transporter votre enfant de moins de dix ans en voiture, la loi française requiert que l’enfant soit installé sur le siège arrière de votre véhicule. Il s’agit là du principe, et bien évidemment, vous avez quelques exceptions :

  • Si vous voulez installer bébé sur le siège à l’avant, il faut l’installer dos à la route et dans un système qui a été spécialement conçu pour l’accueillir
  • Vous pouvez l’installer à l’avant également si le véhicule ne dispose pas de banquettes arrière.
  • Vous pouvez également placer votre enfant à l’avant si la banquette arrière n’est pas encore utilisable
  • Si le système de retenue ne peut être installé à l’arrière de la voiture faute d’espace, vous n’allez pas non plus devoir placer votre enfant sur le siège arrière
  • Et enfin, le siège arrière n’est pas obligatoire si vous n’avez pas de ceintures de sécurité au niveau de la banquette.

Cela signifie également que pour pouvoir transporter un enfant en voiture, vous devez vérifier que le véhicule est bien équipé d’un système de retenue efficace, qui correspond bien à l’âge de votre enfant. Vous ne serez excusé à cet effet que si la morphologie de l’enfant ne vous permet plus de l’installer suivant ce principe.

La norme R 44 est la référence requise pour les dispositifs de retenue pour les 5 groupes. Aujourd’hui, une nouvelle norme prend également place et tend de plus en plus à se répandre. Il s’agit de la norme R129, connue aujourd’hui comme étant la I-size. Cette fois-ci, le critère prend en compte non pas l’âge, mais la taille de l’enfant.

Comprendre les différentes normes

La norme R44 catégorise les différents systèmes de retenue en 5 groupes.

  • Le Groupe 0 accueille les enfants dès la naissance jusqu’à 10 kg, soit environ 70 cm
  • Le Goupe 0+ est destiné aux enfants dès la naissance jusqu’à 13 kg, soit dans les 80 cm
  • Le Groupe 1 accueille les enfants entre 9 à 18 kg, c’est-à-dire les enfants qui font déjà un mètre
  • Le Groupe 2 a été conçu pour les enfants de 15 à 25 kg, soit les enfants de 1 m à 1m 50.
  • Et enfin, vous avez le Groupe 3 qui a été conçu pour les enfants qui pèsent entre 22 à 36 kg et qui font dans les 1m 50.

La norme R 129 prend également en compte l’âge de l’enfant.

Vous avez la Phase 1 qui est présente sur le marché depuis juillet 2013. Vous avez les sièges équipés de harnais « Isofix », qui peuvent accueillir les enfants de 39 à 105 cm.

Vous avez ensuite la Phase 2 qui est sortie en juin 2017. Celle-ci fait référence aux rehausseurs sans harnais, mais qui sont dotés d’u système de fixation Isofix. Elle est conçue pour les enfants de 105 à 135 cm.

Et bientôt, ils vont sortir la Phase 3. La date de sortie n’a pas encore été déterminée, mais par contre, on sait déjà qu’ils proposeront à cet effet des sièges à harnais ceinturés.

Dans tous les cas, il faut toujours vérifier que tous les marquages sont bien présents. C’est à seule condition que le système est homologué. En principe, sur un système de retenue, il doit être indiqué trois marquages, dont la norme, le fabricant et le schéma d’installation.

Vous avez plusieurs modèles au choix dans la grande famille du siège auto recaro ou du siège auto Doona, qui proposent des dispositifs adaptés à tous les âges.

Quand faut-il remplacer le siège auto par un rehausseur ?

Quand passer au rehausseur ?

Tout dépendra de la morphologie de l’enfant. Au-delà de 15 kg, vous devez penser à passer au rehausseur. Il faut se défaire du critère âge pour rester dans celui des besoins pratiques de l’enfant.