Test de paternité, test de paternité prénatal : pourquoi ?

Déterminer la maternité est chose aisée. Celle-ci découle d’un fait matériel prouvé par l’accouchement. La paternité, pour sa part, est plus compliquée à établir directement. Pourtant, le lien de parenté crée des droits chez l’enfant né. C’est pourquoi, les demandes de test de paternité dès la naissance d’un enfant ou test de paternité prénatal sont courants. Dans tous les cas, l’avancée technologique permet aujourd’hui de faciliter la recherche de paternité. Explications.

Pourquoi effectuer un test de paternité ?

Il existe moult raisons personnelles et juridiques pouvant inciter un homme à obtenir une preuve scientifique qu’il est bien le père de l’enfant. Pour les mêmes raisons, il sera compté un faible pourcentage de femmes souhaitant soumettre leur compagnon à effectuer un test.

Le test de paternité détermine scientifiquement la filiation entre un père et son enfant. Dans le mariage, le père présumé de l’enfant est le mari. La filiation établie induit donc des responsabilités pour le mari. Pareil pour le père biologique de l’enfant (hors mariage). La filiation donne aussi droit à l’enfant au port du nom patronymique de son père. Pour ce père, il s’agit d’un moyen d’appliquer ses droits parentaux sur l’enfant.

Dans le cas de doutes, notamment du fait de l’infidélité de la femme, le mari peut contester le lien de paternité. La femme dont le mari ou le père biologique n’a pas reconnu être le père, ou encore, la femme ignorant l’identité du père de son enfant peut demander à réaliser un test par une action en recherche de paternité en justice. Le but étant que son enfant bénéficie des droits dus par un père (contribution totale ou partielle : pension alimentaire, subsides et entretiens). En France, la législation allie la reconnaissance de paternité aux obligations de contribution aux besoins de l’enfant. Le juge du Tribunal de Première Instance statuera sur le cas selon les dispositions légales prévues dans le Code Civil français.

Dans de nombreux cas, faire un testde paternité permet de solutionner les litiges en droits successoraux.

L’établissement de la paternité

Les analyses ADN définissent avec exactitude qui est le père d’un enfant. Pour les obtenir, il faut un échantillon de salive ou des prélèvements de sang. L’ADN (Acide Désoxyribonucléique) est un composant fondamental des chromosomes humains. Les caractères génétiques sont retracés via ce composant et permettent aux experts l’authentification rapide du lien de parenté.

Aujourd’hui, ces spécialistes proposent le test de paternité prénatal comme méthode d’identification. Mais en quoi consiste un test de paternité prénatal ? Il s’agit de faire un test adn dès la 9e semaine de grossesse. La mère porteuse de l’enfant subira un prélèvement sanguin, lequel contient l’ADN fœtal qui informe des Génétiques de l’enfant. Entamer un test de paternité prénatal coûte plus cher qu’un test classique.

Les individus souhaitant faire un test ont le choix dans la procédure à adopter. D’abord, faire les prélèvements sanguins ou le recueil d’ADN à domicile en achetant des kits médicaux en laboratoire. Un coton-tige servira pour l’échantillon de salive de l’enfant. Les éléments seront transmis par la poste au laboratoire.

Dans le cas d’un test de paternité prénatal, se rendre chez un expert en laboratoire est la seule solution à préconiser. Cette démarche demandant un savoir-médical aiguisé. Il en est de même lorsque le test de paternité provient d’une décision de justice.

Bien choisir le laboratoire

Réaliser un test de paternité nécessite un bon choix de laboratoire. Les tests ADN facilitent l’établissement du lien de paternité. Il appartient à chacun de se prémunir des fraudes pour garantir des résultats certains. Le test de paternité prénatal assure une meilleure préparation à l’arrivée de bébé. Il propose un pourcentage de fiabilité plus élevé qu’un test classique (qui est déjà de plus de 99%). Les résultats sont rendus en seulement quelques heures.

Actuellement, beaucoup se tournent vers les sites web pour effectuer un test de paternité. Les services proposés vont de l’échantillonnage aux prélèvements d’ADN, même pour un test de paternité prénatal. Cette pratique est optée pour sa discrétion mais uniquement pour répondre à des intérêts personnels. L’obtention de la filiation par un service web n’est pas reconnue légalement.