Bébé qui pleure : les raisons et les solutions

Pour les petits bébés, pleurer reste le seul moyen de communication avec son entourage surtout quand quelque chose le dérange. Certes, il n’est pas toujours facile de connaître la raison des cris mais en tant que parents, vous devez vous efforcer de les décrypter et d’apporter la solution pour les calmer. S’il est vrai que pendant la nuit certains bébés pleurent plus que d’autres, tous les bébés pleurent et connaître les différentes causes qui peuvent justifier ce comportement vous aideront à mieux traverser ensemble ce moment.

Bébé a faim

La faim reste la première raison qui fait que bébé pleure. Puisque son estomac est encore très petit et ne peut contenir grand-chose, il n’est pas étonnant qu’il ait souvent faim. Un des premiers réflexes que les parents doivent avoir lorsque bébé pleure c’est donc de lui proposer à manger. N’hésitez pas à lui donner du sein ou du biberon, s’il a faim il va tout de suite téter. En effet, il se peut que votre enfant ait faim même si son dernier repas remonte à quelques minutes. Voilà pourquoi pour les nouveaux nés, le médecin conseille à la mère de donner fréquemment du sein à l’enfant. Cela permet d’un côté de garantir à bébé une bonne alimentation mais c’est aussi un moyen efficace pour favoriser la montée du lait maternel.

Bébé n’est pas à l’aise

La façon dont vous habillez votre bébé peut aussi parfois expliquer ses pleurs. En effet, s’il a trop chaud ou trop froid, cela risque de le gêner. Ainsi, il est important de ne pas trop le couvrir quand il fait chaud. Dehors, veillez également à ce que bébé ne soit pas trop exposé au soleil. Il faut également le préserver des coups de vent.
Pour ce qui est du berceau de bébé, l’astuce est d’opter pour une couverture en maille aérée plutôt qu’une couette, surtout en période estivale. Cependant, quand il fait froid, assurez-vous que bébé soit bien au chaud, autrement il ne trouvera pas le sommeil.

Bébé est mouillé

Avoir les couches sales ou mouillées n’est pas du tout agréable, c’est donc une autre raison qui fait qu’un bébé râle. Par contre, tous les bébés ne pleurent pas systématiquement quand ils sont mouillés ou sales. Pour certains, cette situation ne les gêne en aucun cas. Si la majorité ressent du dégoût, certains se sentent à l’aise et au chaud. Il convient toutefois de préciser que même si votre bébé ne pleure pas quand il a les couches sales, vous devez absolument les changer pour lui éviter une quelconque irritation de la peau.
Bref, pour garantir le confort de votre bébé, changez-lui ses couches juste après qu’il ait fait ses besoins. Veillez également à ce que les languettes autocollantes de la couche ne soient pas trop serrées pour éviter tout désagrément.

Bébé est malade

Quand quelque chose ne va pas, bébé s’énerve facilement et pleure pour exprimer son sentiment d’inconfort. Mais parfois, ses pleurs sont plus intenses et continus. Si vous avez plus de mal à le calmer, vérifiez sa température. Dans le cas où il a de la fièvre, consultez immédiatement votre médecin ou votre pédiatre. Un avis médical est indispensable surtout si les sanglots de votre bébé s’accompagnent de vomissement, de constipation ou de diarrhée. Seule une consultation chez votre pédiatre pourra vous éclaircir sur le malaise de bébé. Vous pouvez également avant la visite, consulter le site mpedia.fr, édité par l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire, pour vous faire une première idée.
Dans tous les cas, surtout quand il s’agit de bébé, réaliser un traitement seul, sans l’avis d’un professionnel de la santé est fortement déconseillé. Le traitement peut en effet ne pas correspondre au malaise de votre enfant, un problème peut aussi se poser au niveau du dosage des médicaments, c’est pourquoi la consultation d’un spécialiste est impérative.