Quels critères pour choisir sa nounou ?

Confier la prunelle de ses yeux à une inconnue est parfois un terrible dilemme pour une mère. Ce n’est pas chose facile, et quand on fait appel à une baby-sitter, non agréée donc à la différence d’une assistante-maternelle, la chose se corse. Pourtant, il existe certains critères, qui peuvent vous rassurer quant au sérieux et aux compétences de votre nounou.

Les assistantes maternelles sont de vraies professionnelles. Elles reçoivent un agrément par un centre de PMI (protection maternelle et infantile). Vous pouvez donc avoir toute confiance. Mais les conditions, votre budget ou vos besoins ne sont pas nécessairement en accord avec ce mode de garde, et dans certains cas, il n’est pas pertinent. Vous devez donc faire appel à une baby-sitter. Si aucun membre de votre entourage ne peut jouer les Madame Doubtfire, et que vous ne pouvez pas compter sur Mary Poppins, vous allez donc devoir engager une inconnue. Difficile dans ce cas de faire confiance et d’être sûr(e) d’avoir bien choisi sa nounou. Les jeunes filles (désolée messieurs mais vous êtes trop rares baby-sitter), peuvent pourtant attester de leur légitimité par divers moyens

L’AFPS

L’Attestation de Formation aux Premiers Secours est une formation de sensibilisation du public aux gestes de premiers secours. C’est l’Association Française des Premiers Secours (ou toute association agréée telle que la Croix Rouge), dont tous les moniteurs et intervenants sont des professionnels du secourisme, qui dispense cette formation, ou bien, des organismes publics habilités tels que les Pompiers. Les formations sont diverses, la plus commune est la PSC1, la Prévention et Secours Civiques de niveau 1. Toute personne âgée de plus de 10 ans peut y accéder, sans pré-requis. Elle dure une dizaine d’heures, elle n’est pas donc pas qualifiante pour des métiers liés au secourisme mais apporte les bases requises pour prévenir et réagir en cas d’incident. Cette formation coûte en moyenne 45€ (fournitures et supports), mais certaines mairies et même des employeurs proposent parfois une prise en charge.

Le BAFA

Le BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur), n’est encore une fois pas une formation qualifiante mais elle est parfois requise pour entrer dans certains centres ou entreprises dans le secteur de l’animation et de l’encadrement d’enfants. La formation se compose de plusieurs étapes (stage théorique et stages pratiques) et peut s’étendre sur une durée de 30 mois (au maximum). Chaque personne âgée de 17 ans révolus peut s’y inscrire. Elle coûte entre 800 et 1000€. Elle démontre donc bien la volonté et l’engagement des jeunes personnes, surtout dans le cadre de stage en milieu professionnel. Par ailleurs, l’AFPS est obligatoire, un gage de qualité supplémentaire.

Formation en centre ou en crèche

Les centres inter-communaux d’actions sociales, les crèches, les organismes de formation tels que l’ IFAP à Paris, etc., peuvent proposer des formations pour les apprenties baby-sitters. En outre, l’ Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale de Bretagne (avec la Croix Rouge) propose des sessions de formation au baby-sitting et à la garde occasionnelle d’enfant. Une initiative qui pourra témoigner de la motivation de la baby-sitter et de ses capacités.

Le cursus

Dans votre recrutement, vous pourrez apprécier les réelles motivations des candidates par leur vocation. Simple petit boulot pour gagner de l’argent, ou vraie expérience, pour allier l’utile à l’agréable. Les jeunes filles suivant un CAP Petite Enfance, des études de médecine, ou un cursus d’infirmière sont généralement plus appréciées par les familles et cela pèse lourd dans la balance. Certains parents exigent même ce type de profil car ces personnes seront en principe plus attentives et appliquées, et leurs connaissances sont rassurantes.

J’espère que ces quelques informations vous aideront à faire le bon choix, mais nous savons toutes que la confiance aveugle n’existe pas. Alors lâchez un peu la bride, tout en gardant suffisamment de méfiance pour éviter des déconvenues.