Mon bébé a la mononucléose, que faire ?

La mononucléose infectieuse est une maladie bénigne mais requiert beaucoup de repos. Cette infection est causée par le virus d’Epstein-Barr qui se développe dans les lymphocytes (globules blancs). Surnommée “ la maladie du baiser”, elle se transmet par la salive (baisers, partage de couverts, postillons…). Les symptômes de la mononucléose peuvent se passer inaperçus : fièvre, angine, et sensation de fatigue plus ou moins intense. Ce qui peut se confondre avec un état grippal. Il n’existe pas de moyen pour prévenir la maladie. De plus, une personne infectée est contagieuse avant même que les symptômes soient visibles, c’est à dire 4 à 6 semaines après la contraction du virus.

A noter que la mononucléose n’arrive qu’une seule fois dans la vie.

La mononucléose chez bébé

Cette maladie est déclarée essentiellement chez les jeunes adultes et les adolescents. Mais elle peut également contaminer les tout-petits. Cependant, puisque les symptômes passent souvent inaperçus, les parents ont tendance à le confondre avec les petits maux de gorge qui apparaissent fréquemment pendant la petite enfance. C’est souvent après un examen clinique et une prise de sang que la mononucléose est diagnostiquée.

Que faire en cas de mononucléose ?

Étant une maladie bénigne, la mononucléose se soigne avec des antalgiques (ibuprofène ou paracétamol) pour soulager la fièvre et des médicaments pour la gorge. Il est recommandé de consulter un pédiatre qui saura prescrire les médicaments et le dosage adaptés à votre bébé.

En général, il est inutile de prendre des antibiotiques puisqu’il s’agit d’une infection virale. Cependant, le médecin peut en prescrire au cas où elle est associée avec une infection bactérienne (sinusite, amygdalite, angine streptococcique…). Si tel est le cas, veillez à ce que l’enfant prenne ses antibiotiques au cours de la période prescrite par le professionnel de la santé. Il pourra également prescrire des corticostéroïdes au besoin en traitement aux éventuelles complications telles que l’application anormale des amygdales.

Si votre enfant ne mange pas beaucoup pendant 2 ou 3 jours, c’est normal, ne vous inquiétez pas. Cependant, il est recommandé de le faire boire de l’eau ou certains jus fréquemment pour éviter la déshydratation.

Comme il a du mal à manger, laissez de côté les règles diététiques et donnez-lui du flan, des yaourts, des crèmes glacés… Autre règle à respecter absolument : repos durant au moins deux semaines. Veillez à ce qu’il n’ait plus de fièvre avant de le remettre chez la nourrice ou à la crèche.

Les précautions à prendre

Comme dit précédemment, on ne peut pas prévenir une infection par le virus d’Epstein-Barr, c’est à dire la mononucléose. Mais vous pouvez prendre quelques précautions pour éviter de contaminer les autres :

  • Veillez à ce que les autres ne partagent pas ses assiettes, couverts, bols, et plats.
  • Il ne faut pas non plus partager sa nourriture
  • Eviter les baisers même si c’est plus faire que vous. Demandez aux autres personnes d’en faire autant.
  • Lavez fréquemment ses mains surtout s’il a tendance à le mettre dans la bouche.
  • Prenez votre temps, ne soyez pas pressé de le ramener à la crèche.

mononucléose bebe